Les montagnettes

Planay

Entre le village et l’alpage s’échelonnent sur le versant ensoleillé les montagnettes, ces villages habités temporairement au gré des remues des hommes et des bêtes : Gros Murger, la Rochette, Mollard, Pelapoët, Plan Fournier, Vers le Saut.

  • Les Montagnettes, la Rochette - Le Planay - N Mousselard
    Crédit : Les Montagnettes, la Rochette - Le Planay - N Mousselard
  • Les Montagnettes, la Rochette - Le Planay - N Mousselard
    Crédit : Les Montagnettes, la Rochette - Le Planay - N Mousselard
  • Les Montagnettes - Le Planay - N Mousselard
    Crédit : Les Montagnettes - Le Planay - N Mousselard
  • Les Montagnettes - Le Planay - N Mousselard
    Crédit : Les Montagnettes - Le Planay - N Mousselard
  • Les Montagnettes Plan Fournier - Le Planay - N Mousselard
    Crédit : Les Montagnettes Plan Fournier - Le Planay - N Mousselard
  • Les montagnettes, PLan Fournier - Le Planay - N Mousselard
    Crédit : Les montagnettes, PLan Fournier - Le Planay - N Mousselard
  • Les Montagnettes - Le Planay - N Mousselard
    Crédit : Les Montagnettes - Le Planay - N Mousselard

Le terme montagnettes désigne les habitations regroupées en hameau qui se situent entre le village principal et l’alpage. Lieu d’habitation temporaire pour les familles et le bétail, elles sont occupées pendant différentes périodes de l’année même sous la neige ! Ces va-et-vient qui caractérisent les déplacements entre le village et les montagnettes au fil de l’année portent un nom : il s’agit de « remues » ou en patois « tramoués ».

Pour ces familles vivant ainsi à deux étages de la montagne alternativement tout au long de l’année, trois allées et venues entre le village et la montagnette guidaient leurs déplacements :
- Fin mai, chaque famille montait s’installer dans sa montagnette, jusqu’au départ des vaches pour l’alpage.
- Retour au village : travaux des champs et foins.
- A la montagnette : foins jusqu’au retour des bêtes de l’alpage ; récolte des champs ; les bêtes mangent le regain (2ième pousse d’herbe).
- Descente au mois d’octobre au village avec les bêtes pour manger le regain plus bas.
- A la Toussaint, remontée vers les montagnettes avec les bêtes pour 3 mois. La tramoué qui avait lieu en février était en partie décidée par les réserves de foin, variables selon les années, et dont l’épuisement pouvait précipiter le retour dans le village. Alors commençait une aventure mémorable avec la descente du troupeau dans la neige. Avant de quitter la « métairie », un « de profundis » était prononcé pour protéger les bêtes pendant la descente, ainsi que la maison pendant l’absence des propriétaires.
- Au village, la famille et le bétail restaient alors jusqu’à la fonte des neiges, et jusqu’à ce que les bêtes, enfin sorties de l’écurie, aient fini de pâturer autour des villages.

Informations pratiques

Quand ?

Du 01/06 au 31/10, tous les jours.

Quel prix ?

Gratuit.

Plan d'accès

Commentaires

Veuillez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un commentaire.

À ne pas manquer

  • couverture

    LES LIAISONS PERILLEUSES

    Chamonix-Mont-Blanc
  • La Fête des Mères au Criq'Parc !

    La Fête des Mères au Criq'Parc !

    Saint-Jorioz
Magazine l'officiel
Remonter