Le pont de Bioge

Marin

Ce pont chablaisien, l’un des plus anciens, avait déjà en son temps, l’objectif d’un désenclavement des rives du Léman en les reliant aux vallées hautes d’Abondance, de Morzine, du Brevon et du Faucigny, jusqu’au Valais.

  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge
  • Le pont de Bioge

Le petit pont de pierre fut un site incontournable durant les deux siècles qui suivirent sa construction en 1736. Si ses ruines voient aujourd’hui passer des randonneurs, des cyclistes et des chevaux à l’occasion, le pont d’Evian devrait prochainement retrouver son prestige d’antan.

Commandé par la Maison de Savoie (Victor Amédée 2 et Charles Emmanuel 3), réalisé après appel d’offre, par un tailleur de pierre du Faucigny à Samoëns : François Joseph Duc, ce pont (situé sur le village de Bioge entre les communes de Féternes et La Vernaz, au carrefour des 3 Dranses) s’intégrait dans un projet de liaison marchande (lac -Vallées) et allait faire partie successivement de la route royale puis impériale des Alpes sous Napoléon III .
Malgré moultes vicissitudes liées à la jalousie des artisans locaux (perdants de l’appel d’offre qui détruisaient la nuit ce qui avait été construit le jour), le pont fut achevé en 1736 avec une devise personnelle sur l’un de ses parapets. Ce pont de montagne, novateur dans son architecture fut reproduit plus tardivement dans les cantons de Vaud et du Valais. Il se situe aujourd’hui sur le GR5 : chemin de randonnée reliant Thonon-Evian à Nice et fait partie du Geopark Chablaisien.

Informations pratiques

Commentaires

Veuillez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un commentaire.

À ne pas manquer

  • TOQUICIMES

    Toquicimes : Les rendez-vous de la cuisine de montagne.

    Megève
  • abrégé d'histoire de la Savoie en 10 leçons

    Abrégé d'histoire de la Savoie en 10 leçons

    Abondance
Magazine l'officiel
Remonter