La Cité de Saint-Trivier-de-Courtes

Saint-Trivier-de-Courtes

Capitale de la Haute-Bresse, ancienne place forte des sires de Bâgé, seigneurs de la Bresse du Xe au XIIIe siècle, puis des comtes et ducs de Savoie, la cité actuelle présente de beaux vestiges de ce riche passé.

  • Eglise et tour octogonale de la prison - DR Yves Bernard
  • Eglise et théâtre de verdure - DR Yves Bernard
  • La Prison_Tour octogonale - DR Yves Bernard
  • Ancien Collège - DR Yves Bernard
  • Mur de l'Ancien Chateau - DR Yves Bernard
  • Rue Gambetta - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard
  • St Trivier de Courtes - Sentier découverte - DR Yves Bernard

La cité serait née d'une légende. En 539, le roi d'Austrasie Théodebert (petit fils de Clovis), revenant d'une expédition en Italie, prit des otages sur les territoires traversés. Deux jeunes riches Dombistes furent ainsi emmenés et éxilés dans le nord de la France. L'abbé de Wiserne, près de Thérouanne (Pas-de-Calais), les prit en pitié, les racheta et les fit reconduire dans leur famille par le moine Trivier. Mais au cours du voyage vers la Dombes, le trio se perdit dans une vaste forêt, dite ""la forêt Memphique"". Le moine fit alors une prière en demandant à Dieu de les aider ; un loup apparut alors et les ramena sur le bon chemin. En remerciement, la famille des otages donna au moine un lopin de terre, où il vécut en ermite et où il mourut saintement en 550 (cf. Saint-Trivier-sur-Moignans). Trivier et les deux jeunes s'étaient perdus dans les environs de Courtes, où un lieu de culte, placé sous le vocable du saint moine, y fut élevé par une Dame de Bâgé qui avait voué une dévotion profonde à ce saint.
Ainsi fut construite la vieille église de Saint-Trivier qui s'élévait jadis dans le cimetière actuel et qui fut détruite vers 1700, remplacée comme paroissiale par la chapelle Notre-Dame. Cette dernière a malheureusement subi un incendie qui a ravagé la flèche du clocher en mars 2020.
A voir également : la carronnière de Molardoury (cf. fiche), l'ancien hospice (dont les origines remontent au Moyen Age), la tour octogonale de la prison et les vestiges des remparts, l'Hôtel de Ville du XVIIIe s. (ancienne grenette ?), l'ancien collège et la maison de l'Arquebuse (XVIIIe s.), les maisons à colombages...

Informations pratiques

Quand ?

Toute l'année, tous les jours.

Quel prix ?

Accès libre.

Où ?

Au coeur du village
01560 Saint-Trivier-de-Courtes

Plan d'accès

Commentaires

Veuillez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un commentaire.

Information mise à jour le 10/03/2021
Auteur : Bourg-en-Bresse Destinations - Office de tourisme
Signaler un problème

À ne pas manquer

  • Visuel - Giffre en transition

    La Fête des Possibles - Giffre en Transition - 2ème édition

    Taninges
  • abrégé d'histoire de la Savoie en 10 leçons

    Abrégé d'histoire de la Savoie en 10 leçons

    Abondance
  • Fête du Bois et de la Forêt

    Fête du Bois et de la Forêt

    Ballaison
  • Journées du Patrimoine - Espace et Astronomie

    Journées du Patrimoine - Espace et Astronomie

    Neuvecelle
  • Les RDV du Château - Bien-être, handicap et mobilité

    Les RDV du Château - Bien-être, handicap et mobilité

    Contamine-sur-Arve
  • Journée du patrimoine au Château des Avully

    Journées du patrimoine au Château des Avully

    Brenthonne
Magazine l'officiel
Remonter