Eglise de Desingy

Desingy

A l’époque gallo romaine se trouvait à l’emplacement du village une « villa », c'est-à-dire un ensemble de bâtiments d’exploitation et de maisons paysannes groupés autour de l’habitation de « DECIMIUS » riche propriétaire terrien. Desingy lui doit son nom

  • Eglise de Desingy

On ne sait à quelle époque la paroisse a remplacée la « villa »,
cependant, il semble bien que dès le VIème siècle, il y avait une église à Desingy, bien qu’on ne lui connaisse aucun vestige.
L’église actuelle de Desingy date du XIIème siècle. Elle a subit des
modifications importantes. C’est une des deux églises les plus
anciennes de Haute-Savoie.
L’église du XIIème siècle était du style roman (style caractérisé par des petites ouvertures, murs très épais, voûtes d’arêtes), orientée vers l’est, composée d’une nef unique. Le chœur prolongé d’une abside flanquée de deux chapelles latérales formant le transept, était situé sous la tour du clocher. Cette abside voûtée en cul-de-four (voûtée formé d’une demi coupole - quart de sphère), reçoit la lumière par trois ouvertures en plein cintre largement ébrasées à l’intérieur.
Elles ne sont pas disposées d’une façon symétrique : celle du centre est désaxée vers le nord-est. Cette particularité qui se retrouve dans plusieurs églises, est généralement considérée comme le symbole de l’inclinaison de la tête du Christ sur la croix.
Au XVIème siècle, les modifications sont dues en partie à la rivalité de deux puissantes familles nobles qui dominaient Desingy à l’époque : les seigneurs de Pelly, de très ancienne noblesse, et les de REGARD de VARS récemment anoblis.
Chaque famille fait édifier sa chapelle funéraire à l’emplacement d’une sacristie. On trouve au croisillon sud, la chapelle de Pelly : une nervure repose sur un seul cul-de-lampe sculpté (base de voûte d’arêtes), et l’écusson de la famille à la clé de voûte ; et au croisillon nord, la chapelle de Vars dont les nervures reposent sur quatre culs de lampe sculptés de figures grimaçantes.
Au XVIIIème siècle l’église est de nouveau transformée. La nef est complètement modifiée par la construction de six piliers contre les murs, renforcés à l’extérieur par six contreforts. Ces piliers délimitent deux travées recouvertes par une voûte d’arête surbaissée.
Deux autels latéraux ont été installés dans la nef. Le XIXème siècle apportera les dernières modifications importantes : la flèche du
clocher et la sacristie sont reconstruites, la nef est allongée d’une
travée supplémentaire et la façade pourvue d’une rosace en molasse.
Lors des travaux en 1972, on découvrit une pierre provenant de
l’autel gallo romain qui était encastrée dans la maçonnerie qui
supportait l’autel primitif de l’église du XIIème siècle, cette pierre est posée dans la chapelle de Vars.
Dans le sol, il fut également trouvé un Christ en cuivre et émail
champlevé, travail limousin des XIIème et XIIIème siècles,
déposé au Conservatoire d’Art et d’Histoire d’Annecy. Les fonts
baptismaux sont en pierre à godrons (grosses cannelures), à demi
engagés et surmontés d’un buffet de bois.
Contre le mur de gauche, en entrant, on trouve un bénitier en pierre à demi engagé dans le mur, avec un couvercle en bois. Il a la
particularité d’avoir un écoulement vers l’extérieur. L’autel à droite en entrant était le maître autel au XIXème siècle, œuvre de la famille
GIRALDI, sculpteurs de Valsésia (Italie). Un tableau représente Saint Laurent, patron de la paroisse.
Dans le chœur, les vitraux réalisés par BESSAC représentent Saint Laurent et Saint François de Sales. La chaire en bois est
restée en l’état.
Les fenêtres du clocher sont géminées à colonnettes avec des
chapiteaux ornés de feuillages.

Informations pratiques

  • Téléphone : 04 50 59 26 56

Quand ?

Toute l'année : ouvert tous les jours.

Quel prix ?

Gratuit

Plan d'accès

Commentaires

Veuillez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un commentaire.

Information mise à jour le 14/08/2018
Auteur : Haut Rhône Tourisme
Signaler un problème

À ne pas manquer

  • Les Cognées - Concours de débardage mécanisé

    Les Cognées - Concours de débardage mécanisé

    Les Gets
  • Pass'Portes du Soleil MTB

    Pass'Portes du Soleil MTB

    Les Gets
Magazine l'officiel
Remonter