Centrale hydroélectrique de La Bâthie

La Bâthie

Construite entre 1958 et 1961 à l’entrée de la vallée de la Tarentaise, la centrale hydroélectrique de La Bâthie, souterraine, est la plus puissante de France et l’une des plus performantes.

  • Salle des machines, centrale de La Bâthie - Céline Clanet - Fondation Facim

L’aménagement hydroélectrique du Beaufortain après 1945 :
L’aménagement hydroélectrique du Beaufortain, commencé en 1956, est composé des trois barrages-réservoirs de Roselend (1961), Saint-Guérin (1961) et La Gittaz (1967). Ils communiquent entre eux et l’eau est turbinée à la centrale de La Bâthie. Les barrages sont alimentés par le captage d’une trentaine de torrents, avec des prises d’eau jusqu’au-dessus de Bourg-Saint-Maurice.

Une centrale de haute chute (avec un dénivelé de plusieurs centaines de mètres, entre le barrage et la centrale) :
L’eau est transportée depuis les trois barrages du Beaufortain par une galerie d’amenée d’eau (galerie de faible pente transportant l'eau en altitude, à basse pression) de 13 km de long et de 4,20 mètres de diamètre. Une conduite forcée (assemblage de tuyaux transportant de l’eau sous pression jusqu'à une centrale hydroélectrique située en contrebas d’un réservoir) avec une hauteur de chute de 1200 mètres conduit l’eau sur les turbines installées dans la centrale. La force de l’eau est transformée en énergie grâce à une turbine qui entraîne à son tour un alternateur. Enfin, l’eau turbinée est restituée à l’Isère. Depuis 2013, un bassin de démodulation permet de réguler l’arrivée d’eau dans la rivière, en absorbant pendant une vingtaine de minutes la vague d’eau liée au démarrage des turbines.

La centrale est construite sur les plans de Albert Laprade et Rogatien de Cidrac.
Elle est divisée en deux cavernes principales qui abritent la salle des machines et la salle des robinets. La première est un hall immense de 130 mètres de longueur, dans lequel se trouvent les six groupes composés d’une turbine Pelton à 2 jets (turbine hydraulique, inventée en 1879), couplée à un alternateur.

Un grand soin architectural est apporté à l’ensemble de la construction et au décor. La porte d’entrée de la centrale est ornée de deux gravures d’Albert Decaris, « la fée électricité » et « la force de l’éclair ». La salle des machines est décorée d’une grande fresque allégorique de Nicolas Unterstaller, représentant la transformation de l’énergie hydraulique en énergie électrique.

Informations pratiques

Quand ?

Du 02/07 au 31/08/2018, tous les jours.
Accessible uniquement aux horaires des visites guidées proposées par la Fondation Facim, sur réservation.

Où ?

Rue André Ampère
73540 La Bâthie

Plan d'accès

Commentaires

Veuillez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un commentaire.

Information mise à jour le 05/12/2017
Auteur : Fondation Facim
Signaler un problème

À ne pas manquer

  • MARATHON DU PIANO

    MARATHON DU PIANO

    Évian-les-Bains
  • Affiche Musilac Mont Blanc 2019

    Festival Musilac Mont-Blanc

    Chamonix-Mont-Blanc
  • Autoportrait d'Anna de Noailles, avril 1928. - Collection Ville d’Evian, don Francillon-Lobre, 23 Fi

    Exposition « Goûter au paradis. Anna de Noailles et les rives du Léman »

    Évian-les-Bains
  • Bob dit l'Âne - TNA Cable Park

    Concert au TNA Cable Park

    Arenthon
  • 27-MMB19_NEGRESSESVERTES.jpg - 27-MMB19_NEGRESSESVERTES.jpg

    Les Négresses Vertes

    Chamonix-Mont-Blanc
  • Nilson José

    6ème festival "Histoire d'en Rire"

    Neuvecelle
Magazine l'officiel
Remonter