01 - Eglise Saint Martin

Saint-Martin-de-Belleville

Reconstruite et agrandie entre 1650 et 1750, l'église Saint Martin est typique des églises de Tarentaise, et déploie ses fastes baroques derrière une sobre façade. Il faut donc pousser la porte pour en admirer toutes les richesses.

  • Eglise Saint Martin sous la neige - Gilles Lansard
  • Place de l'église en 1968 - Gilles Lansard
  • Retable majeur et Saint Martin - Gilles Lansard
  • Détails retable majeur - Gilles Lansard
  • Représentation de la Cène - Gilles Lansard
  • Retable du Rosaire - Gilles Lansard
  • Légende du Bienheureux Paul - Gilles Lansard
  • Fresques voûte - Gilles Lansard

En extérieur, le seul élément décoratif est le portail en bois, surmonté d'une niche abritant une statue de Saint Martin en habit d'Evêque de Tours.
A l'intérieur, le retable majeur, sculpté dans le dernier quart du 17ème siècle par Jacques-Antoine Todesco et Guillaume Moulin, a gardé son homogénéité originelle. Il comporte trois tableaux peints en son centre : Saint Martin à cheval partageant son manteau et, de part et d'autre, Saint Sébastien et Saint Joseph. Au-dessus, dans le cadre formé de deux pilastres et deux colonnes torses, un tableau en relief représente la Vierge en Assomption, portée par quatre anges. L'autel du retable majeur est habillé de cuir de Cordoue.
Au sommet de le nef droite, on trouve le retable du Rosaire, représentant la Vierge tendant le chapelet à Saint Dominique, surmontée des quinze petits médaillons des mystères du Rosaire.
Le retable de la nef gauche figure en son sommet la représentation du Bienheureux Paul, daté de 1763. Ce pèlerin originaire d’Espagne serait mort d’épuisement en janvier 1721 près du lac du Lou, alors qu’il tentait de gagner Rome en franchissant les cols alpins. Son corps retrouvé après la fonte des neiges, mystérieusement intact, lui a valu le statut de Bienheureux. Il est encore inhumé sous l’autel de l’église.
La voûte est décorée de fresques, où l'on reconnaît au centre les quatre Evangélistes.
Par la polychromie, la dorure, l'abondance de décors et la profusion de détails, l'art baroque alpin offrait aux fidèles une représentation imagée de l'histoire religieuse, propice à l'élévation des âmes. C'était aussi, pour la très catholique Savoie, une façon de résister par la beauté à l'austérité du calvinisme.

Informations pratiques

Quand ?

Toute l'année, tous les jours de 9h à 17h.
Une porte ouverte permet d'entrer dans l'église, puis le choeur est protégé par des grilles.

Quel prix ?

Gratuit.

Comment venir ?

Situé le long de la D117, entre le village de Saint Martin de Belleville et le hameau de Saint Marcel.

Plan d'accès

Commentaires

Veuillez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un commentaire.

Information mise à jour le 08/11/2018
Auteur : Office de Tourisme des Menuires
Signaler un problème

À ne pas manquer

  • MARATHON DU PIANO

    MARATHON DU PIANO

    Évian-les-Bains
  • Affiche Musilac Mont Blanc 2019

    Festival Musilac Mont-Blanc

    Chamonix-Mont-Blanc
  • Autoportrait d'Anna de Noailles, avril 1928. - Collection Ville d’Evian, don Francillon-Lobre, 23 Fi

    Exposition « Goûter au paradis. Anna de Noailles et les rives du Léman »

    Évian-les-Bains
  • Bob dit l'Âne - TNA Cable Park

    Concert au TNA Cable Park

    Arenthon
  • 27-MMB19_NEGRESSESVERTES.jpg - 27-MMB19_NEGRESSESVERTES.jpg

    Les Négresses Vertes

    Chamonix-Mont-Blanc
  • Nilson José

    6ème festival "Histoire d'en Rire"

    Neuvecelle
Magazine l'officiel
Remonter